SGRAFFITO ET LA GÉOGRAPHIE DES TEXTURES.

Access Gallery, Vancouver, Canada.

 

Credit photo: Michael Love.

 

Credit photo: Michael Love.

 

 

Graphite, watercolour, gouache. Dimensions: 30 cm x 42 cm (each drawing)

In this series of six drawings (and illusions), I explore the relation between shadows, geography, textiles and architecture. The project is inspired by the use of shadows in architecture drawings an Italian technique of architectural decoration called sgraffito. The drawings are hold in a rotating frame that can be moved by the public. Depending of the time of the day or the night, the drawings (and the narration) will reveal or eclipse an illusion like a very slow image-movement.

 

_

 

Graphite, aquarelle, gouache. Dimensions: 30 cm x 42 cm (chaque dessin)

Dans ce projet de dessin, j’explore la relation entre l’architecture, la géographie, le corps et l’ombre. Elle travaille à obscurcir l’espace entre les formes liées à la géographie et la sémiologie cartographique, les peaux de bête, les motifs de camouflages, les motifs architecturaux et structures textiles.

Sgraffito et la géographies des textures est inspiré d’une technique italienne de grattage (principalement durant la Renaissance et la période Art nouveau) appelée sgraffito. Cette technique de décoration architecturale permettait de faire rentrer la lumière dans les parois d’un bâtiment en pierre en gravant sur un revêtement de ciment. À partir de cette idée, j’ai développé une série de dessins animés par la lumière environnante. L’image grattée minutieusement est coincée entre les deux vers d’un cadre rotatif. Cela permet à la lumière, selon l’angle du cadre par rapport au mur, d’activer les dessins à la manière d’une lente image mouvement.