OOOO, (2010)

 

Sol Koffler Gallery, Rhode Island School of Design, Providence, United States.

Centre des Arts Numériques, Enghien-les-bains, France.

Cartes Flux 2011, Helsinki, Finland.

Stuttgarter Filmwinter- Festival for Expanded Media, Stuttgarter, Germany.

Centre d’exposition Raymond-Lasnier, Trois-Rivières, Canada.

Centre d’exposition d’Amos, Amos, Canada.

Centre national d’exposition, Joncquière, Canada.

Connexion Gallery, Fredericton, Nouveau-Brunswick.

TRUCK Gallery, Calgary, Alberta, Canada.

 

 

 

 

 

video available: oooo 

Plexiglas, electronic devices, motor, wood, paper, leather.

Dimensions: 3 modules of 91,5 cm x 152 cm each.

In collaboration with Pavitra Wickramasinghe

The project is a thaumatrope (a minimal filmic sequence containing two related images on a coin like chip in rotating alternation). When installed it measures 12 feet in length in 3 modules. Each device is attached to a transparent plexiglass wall allowing the electric circuit to be supported. The animated images present a visual cinematic variation of dance.  Each thaumatrope comprises a drawing of a moment of a dance movement.  The combined devices can be seen one at a time as a choreography of one dancer or experienced as one entire scene – a chorus of dancers. The spectacle underlies a non-linear structure; there is no end or beginning. The spectator constructs the narrative by deciding the order and length of time of viewing. The installation context provides a spatial view of the temporal experience of the animation. The work has been funded by the Canada Council for the Arts, in Media-Arts – section Film and Video and foregrounds different modes of time-based media experiences.

Plexiglas, câbles électriques, moteurs, bois, papier, cuir

3 modules chacun de 91,5 cm x 152 cm

En collaboration avec Pavitra  Wickramasinghe

Le projet est un thaumatrope (une séquence filmique minimale résultant de l’alternance de deux images liées sur un disque en rotation). Chaque appareil est connecté à un mur de plexiglas transparent permettant au circuit électrique d’être soutenu. Les images animées présentent une variation visuelle cinématographique de la danse. Chaque thaumatrope comprend le dessin d’un mouvement. Les dispositifs combinés peut être vu un à la fois comme une chorégraphie d’une danseuse ou perçu comme une scène entière – un chœur de danseurs. Le spectacle possède une structure non-linéaire, il est sans début ni fin. Le spectateur construit le récit en décidant de l’ordre et du temps de visualisation. Le contexte d’installation offre une vision spatiale de l’expérience temporelle de l’animation. Le travail a été financé par le Conseil des Arts du Canada en arts médiatiques – Film et vidéo et l’article met en avant les différents modes d’expériences média « time-based ».